Play3-News : News et Hack sur la PS3 Index du Forum

Play3-News : News et Hack sur la PS3
===> NOUS RECRUTONS DES REDACTEURS ET TROPHY COMMUNITY <===

Play3-News : News et Hack sur la PS3 Index du ForumFAQMembresGroupesRechercherS’enregistrerSe connecter pour vérifier ses messages privésConnexion

TEST - Mass Effect 2

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Play3-News : News et Hack sur la PS3 Index du Forum -> La communauté virtuelle -> Le coin TEST
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
KingBis
Modérateur
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 24 Mai 2010
Messages: 141
Localisation: Sparte
Masculin
Points membres: 3 449
PSN-ID: niconen
Moyenne de points: 24,46

MessagePosté le: Mar 19 Avr - 14:47 (2011)    Sujet du message: TEST - Mass Effect 2 Répondre en citant

La saga Mass Effect débarque enfin sur PlayStation 3, et Mass Effect 2 est prêt à combler le vide laissé par Shepard dans la ludothèque de la console de salon de Sony.
Sortie : 20 janvier 2011 - Editeur : Electronic Arts - Développeur : BioWare

Vers l'infini et l'au-delà

Écrire le test de Mass Effect 2 est une tâche ô combien difficile. C'est avant tout la suite d'un jeu (et pas des moindres, sorti sur une console concurrente) au scénario complexe et à l'univers science-fiction proche d'un certain Star Wars. Car oui, on imagine bien le joueur qui découvre pour la première fois l'univers de Mass Effect et qui entend parler des Moissonneurs et des Collecteurs. Non, le jeu de BioWare n'a rien à voir avec une simulation agricole et la première heure ô combien épique est là pour nous le faire savoir. De plus, il faut essayer de résumer le jeu, de sorte à immerger le lecteur dans le récit (oui, même toi derrière ton écran), mais sans trop spoiler. Or, ne serait-ce que révéler les trois premières minutes du jeu serait déjà un blasphème, et vous gâcherait la surprise de découvrir, tête pantoise, cet univers si riche et fascinant qu'est celui de Mass Effect. Mais comme il faut quand même vous "briefer", je vais essayer d'être le plus bref possible afin de ne pas vous en dire trop.
Les événements se passent 2 ans après ceux survenus dans le premier épisode. John Shepard -le héros- est réduit à l'état de cendre suite à un affrontement, qui, au passage, était tout à fait inéquitable, entre son bolide de l'espace, le Normandy, et un super vaisseau de la mort qui tue. Sauvé de justesse de la mort par le réseau Cerberus grâce à une technologie ultra sophistiquée, Shepard est tiré de son coma par d'anciens ennemis, et ce après deux ans passés à faire de jolis rêves. A son réveil, le constat est amer et l'idée de pouvoir passer des jours heureux s'envole vite ; l'univers est plus en danger que jamais : les Moissonneurs, assistés des Récolteurs, font peser une lourde menace sur les espèces organiques et n'hésitent pas à s'attaquer aux colonies humaines.
 
Citation:
Les événements se passent 2 ans après ceux survenus dans le premier épisode. John Shepard -le héros- est réduit à l'état de cendre (...). Sauvé de justesse de la mort par le réseau Cerberus grâce à une technologie ultra sophistiquée, Shepard est tiré de son coma par d'anciens ennemis, et ce après deux ans passés à faire de jolis rêves."

 


Le justicier de l'espace

La mission de Shepard est donc simple : former une équipe digne de ce nom et arrêter les Moissonneurs (chez BioWare, ils ne se sont jamais dit que c'était plus facile à dire qu'à faire ?). A bord d'un Normandy 2.0 (qui sera en quelque sorte notre Q.G.), on devra voyager de planète en planète afin de recruter une dizaine d'agents. Chaque recrutement cache en fait une histoire complémentaire à la trame principale (un peu à la manière d'une série télévisée), ce qui permet de ne pas trop vite nous lasser, et ce même si les missions se passent sensiblement de la même manière. On débarque sur une planète le plus souvent inconnue, où on doit repérer le "colis", venir à son secours et s'en aller bien gentiment. Bien évidemment, la plupart des missions ne se feront pas sans que Môsieur Shepard ait à utiliser ses flingues.
Outre la mission principale, et comme dans tout bon RPG qui se respecte, il y a les fameuse quêtes annexes. Et même si ces dernières ne sont pas d'un grand intérêt et consisteront pour la plupart à ramener des objets se trouvant sur différentes planètes afin d'améliorer la vie de l'équipage, elles rallongent sensiblement la durée de vie déjà énorme du soft. En effet, comptons une vingtaine d'heures pour boucler l'aventure principale, et le double pour terminer toutes les missions secondaires. On atteint donc facilement les 40 heures de jeu, ce qui est quand même assez énorme pour un jeu, et dans la moyenne pour un RPG-action. De plus, cette version PS3 de Mass Effect contient tous les DLC des versions Xbox et PC, soit un peu moins de 6 heures de jeu supplémentaires.
 
Citation:
La mission de Shepard est donc simple : former une équipe digne de ce nom et arrêter les Moissonneurs. A bord d'un Normandy 2.0 (qui sera en quelque sorte notre Q.G.), on devra voyager de planète en planète afin de recruter une dizaine d'agents."

 



Place à l'action
Le gameplay de Mass Effect 2 se rapproche plus d'un third-person-shooter que d'un jeu de rôle, mais nous n'avons pas là un jeu bourrin pour autant, loin de là. Avant chaque mission, il faudra choisir les coéquipiers qui nous accompagneront (2 en tout), sachant que chacun a ses points forts et ses faiblesses. De plus, une fois au coeur de l'action, il n'est pas question de les laisser seuls. Il nous faudra sans cesse leur donner des ordres. Ainsi, on pourra désigner un ennemi via un système de lock pour ordonner à notre coéquipier d'utiliser tel pouvoir biotique ou tel arme contre le gus d'en face, ou encore commander à un tel de se mettre à couvert à des endroits bien spécifiques. Ca peut paraître quelque peu barbare pour certains, mais pris dans l'action, le système de jeu se révèle très facile à utiliser.
En parlant de pouvoirs biotiques, c'est justement ce qui fait la particularité de Mass Effect 2. Chaque coéquipier en possèdent plusieurs qui lui sont propres, et au fil de l'aventure on en acquiers de nouveaux et de plus puissants. A noter qu'ils ne faut pas prendre les pouvoirs biotiques à la légère, puisqu'ils nous permettront de sortir des situations les plus désespérées. Car oui, avoir quelqu'un à nos côtés qui à la capacité de péter les boucliers de nos adversaires (juste pour l'exemple) se révèle toujours utile.
Comme il a été dit plus haut, la plupart des missions consisteront à recruter des agents à droite et à gauche. Mais n'ayez crainte jeunes gens, le titre ne se révèle pas du tout répétitif, et ce même si la plupart du temps on avance à couvert (ou à découvert pour les bourrins) dans des étroits corridors (il y a quelqu'un qui devrait se sentir visé ?). Premier constat, la diversité du bestiaire d'ennemis est telle qu'il faut presque changer de stratégie à chaque combat. De plus, il faudra parfois se battre en tenant compte d'événement extérieurs, comme éviter de rester trop longtemps exposé au soleil pour ne pas détruire notre bouclier. Ainsi, à aucun moment lors des combats on ne ressentira de lassitude, et ce même après des centaines de gunfights.
 
Citation:
Avant chaque mission, il faudra choisir les coéquipiers qui nous accompagneront (2 en tout), sachant que chacun a ses points forts et ses faiblesses. De plus, une fois au coeur de l'action, il n'est pas question de les laisser seuls. Il nous faudra sans cesse leur donner des ordres. Ainsi, on pourra désigner un ennemi via un système de lock pour ordonner à notre coéquipier d'utiliser tel pouvoir biotique ou tel arme contre le gus d'en face, ou encore commander à un tel de se mettre à couvert à des endroits bien spécifiques."

 



Le beau parleur de service
Mais ce qui fait la force de Mass Effect 2, c'est sans aucun doute la richesse et la qualité de ses phases de dialogue. Les petits gars de chez BioWare se sont en effet arrangés pour que le système de dialogue de cette version PS3 soit l'un des plus poussé et immersif jamais vu dans le monde du jeu vidéo. Au cours d'une discussion, on devra choisir entre plusieurs réponses, sachant que chaque choix entraînera des conséquences plus ou moins graves. On peut ainsi se mettre un personnage à dos, désamorcer une situation en douceur (vive la diplomatie) où en venir aux mains étaient presque inévitable, ou encore aller jusqu'à draguer un membre de l'équipage. En tout cas, quelques soit la solution choisie, les dialogues restent toujours intelligents et cohérents. De plus, en parlant à différents membres de l'équipage ou à de parfaits inconnues, on peux en apprendre vraiment beaucoup sur l'univers de Mass Effect 2 (et il y en a des choses à apprendre !). Et il est d'ailleurs conseillé d'aller bavarder avec les membres de l'équipage après chaque mission.
 
Citation:
Au cours d'une discussion, on devra choisir entre plusieurs réponses, sachant que chaque choix entraînera des conséquences plus ou moins graves. On peut ainsi se mettre un personnage à dos, désamorcer une situation en douceur (vive la diplomatie) où en venir aux mains étaient presque inévitable, ou encore aller jusqu'à draguer un membre de l'équipage."

 



Et côté réalisation ?
Les braves petits gars de chez BioWare ne se sont en tout cas pas beaucoup foulés. Globalement, la réalisation technique de cette version PlayStation 3 de Mass Effect 2 est assez proche de celle sur Xbox 360. En effet, on retrouve aussi bien les mêmes qualités que les mêmes défauts. Si les environnements sont donc magnifiques, les personnages extrêmement charismatiques, les animations plutôt réalistes et le souci de détail bien présent, de nombreux bugs (comme des personnages qui disparaissent lors de cinématiques) et du clipping sont encore à déplorer. De plus, les chargements, même si un peu plus courts que ceux de la version 360 (grâce au 5 go de données qu'on doit installer sur notre console), sont particulièrement longs. Petite déception donc de ce côté là.
Du côté de la bande, les doublages VF sont pour une fois réussis (mais comme on en a l'habitude, la VO reste meilleure). Les compositions musicales frôlent quant à elles tout simplement la perfection et les effets sonores sont dans la lignée des Star Wars, mais le "Luc, je suis ton père" en moins. Du grand art.
 
Citation:
En effet, on retrouve aussi bien les mêmes qualités que les mêmes défauts. Si les environnements sont donc magnifiques, les personnages extrêmement charismatiques, les animations plutôt réalistes et le souci de détail bien présent, de nombreux bugs (comme des personnages qui disparaissent lors de cinématiques) et du clipping sont encore à déplorer. "

 



Conclusion

L'attente n'aura pas été veine, et on peut dès maintenant se lancer dans l'une des aventure les plus recherchée, cohérente et fantastique du jeu vidéo. Héros très charismatiques, histoire prenante, gameplay riche et graphismes de haute volée, on ne ressortira pas indemne de Mass Effect 2. Malheureusement, trop peu de nouveautés sont au rendez-vous et on retrouve les mêmes défauts que dans la version Xbox 360.

_________________
"Nous ne dirons pas que les Grecs combattent tels des héros, mais que les héros combattent tels des Grecs." Winston Churchill


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 19 Avr - 14:47 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Play3-News : News et Hack sur la PS3 Index du Forum -> La communauté virtuelle -> Le coin TEST Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by Play3-News © 2009, 2011 by Dehorvie
Traduction par : phpBB-fr.com